Anima

« Tout commença ici, ailleurs, dans un royaume de pierre, quand des fois les grands astres débordent jusque-là »

« Je me prépare à l'autre versant, celui du dehors, du dehors de maman, celui que papa maman me préparent, vaille que vaille, me préparent des fois comme ci, des fois comme ça, et qui s' étend au-delà de leur désir, de leur limite...»

Public : adolescent et adulte
Durée : 50 minutes

Extraits du texte

« Tout commença ici, ailleurs, dans un royaume de pierre, quand des fois les grands astres débordent jusque-là; c'était sur la terre battue d'un musée: le Grand Louvre en début de semaine, dans une galerie de sculptures, triste et sereine comme à son habitude(...)

Sans manière papa et maman s'aimèrent: rien ne les arrêta, pas même la sobre curiosité des statues, ni même la densité des socles, où dessus leurs corps lâchés gravèrent quelques empreintes affamées. »

« Qu'tais- je avant tout ça? Le sourire se le rappelle, le saura sans doute toujours nous verrons bien demain.(...)
Le lien est maintenant coupé, une berceuse tristement tendre m'initie à ce monde: ton souffle encore, maman, qui perdure, et que je n'entendrai plus jamais ainsi... »

« Te souviens-tu d'avant qu'on nous apprenne à retenir les rêves, d'avant qu'on nous en brade à fort crédit, d'avant(...) »

Ce spectacle nous emporte avec poésie et douceur vers nos origines. De notre conception à notre enfance, en passant par la naissance, le jeu est ponctué de sensations, de ressentis, de questionnements. Tout au long de la performance, la comédienne nous ouvre son cœur et son âme sur l'histoire de sa vie.

Distribution

D'après le texte de Patrick Gratien-Marin
Jeu : Émilie Godeau
Mise en scène : Jeanne Michel
Musique : Joël Flambard
Lumière : Vincent Heurtault